« vacantes deviennent de plus en plus rares, avec

 « Si
construire la ville sur la ville est une pratique urbaine qui remonte à la nuit
des temps, densifier le tissu urbain de nos grandes métropoles en construisant
sur ses toits en est bien l’expression contemporaine. »extrait de l’article
« SURÉLÉVATION DES IMMEUBLES : ÉLEVONS-NOUS ! »
publié  le 11 juin 2013 par le Journal Copropriété dans son numéro
N° 588 par Guillaume HECHT

La densité démographique importante dans les
grandes villes, ainsi que l’élévation du cout de l’immobilier par mètre carré,
sont les deux phénomènes majeurs qui, en cas de leur coexistence dans une même
ville, rendent la surélévation des bâtiments une solution assez efficace.
Beyrouth est, à ce titre, l’une des premières villes présentant à la fois une
densité remarquable et un prix moyen de 5000 $ par mètre carré de terrain. Les parcelles vacantes
deviennent de plus en plus rares, avec de grands projets suffoquant la ville. La projection en hauteur
dans un milieu urbain dense et cher est donc une solution adéquate. Cela
engendre non seulement la protection de ce qui reste du patrimoine
architectural libanais demeurant en danger dans cette région, mais aussi l’augmentation
du nombre des habitations sans occuper de
nouvelles parcelles, la contribution à maintenir la verdure restante entre les
immeubles, et la protection de la périphérie de Beyrouth du balayage urbain et
des méga projets courants. Cette intervention permet par suite d’attribuer des
facilités d’accès à ces bâtiments, tel que l’ascenseur, et une stabilité
surtout sismique mise à l’écart lors de leur construction…

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

A part de la conservation de la tradition et de
l’esthétique  urbaine, le problème le
plus important concerne laLa« crise »
environnementale fut le sujet majeur, objet de recherches concernant la mise en
évidence de nouveaux matériaux et techniquesvisant limiter, voire éliminer
toute sorte de pollutionstimulant le réchauffement de la planète, le
dérèglement climatique, l’agrandissement du trou d’ozone dans l’atmosphère,
l’épuisement des ressources naturelles clés, la pollution de l’air, l’eau, et
des sols, qui exposent notre planète à un grand danger. Et puisque le secteur
bâtiment  consomme plus que 50% des
ressources naturelles et de l’énergie, et contribue dans la production d’une
très grande quantité de déchets, il sera incontournable alors de conserver les
constructions existantes et d’essayer de réduire la quantité de déchets
et d’utiliser desmatériauxrenouvelables.

De nos jours,indispensable aujourd’huiétablir
une étude de l’impact énergétique, environnemental et économique des choix
techniques et programmatiques, s’avère recommandé lors de lancement d’un
nouveau projet structural, et l’arrangement d’une conception de calcul et d’une
procédure d’exploitation, d’exécution, et d’entretien à long terme.  d’intégrer l’impact énergétique des choix techniques et
programmatiques, de l’incidence environnementale de la structure et de son coût
de fonctionnementdans la conception et l’étude d’un projet quelconque.Tout
ce que nous venons de dire a mis en relief l’intérêt de l’adoption d’opérations de réhabilitation, à
sous-titre une extension qui intervient le plus souvent dans les vieux
établissements du milieu urbain étant donné l’état général du milieu urbain, sont les cas
d’intervention les plus courants sur les vieux établissements.

 

Il est donc
indispensable lors de la conception et de l’étude d’un projet quelconque, de
tenir compte de l’impact énergétique des matériaux, des techniques de
construction et du programme à incorporer, ainsi que de l’influencede la
structure sur l’environnementet de son coût de fonctionnementet d’entretien à
long terme. Ce qui nous mène à adopter les opérations deréhabilitation –
extension qui, étant donné l’état général du milieu urbain, sont les cas d’intervention
les plus courants sur les vieux établissements.

Si pour un projet neuf, une approche
classique semble être convenable, celle-ci n’est plus le cas pour l’étude des structures
existantes. Une panoplie de choix serait traitée par l’ingénieur. D’où, une
série de scénarios différents de diagnostic et de faisabilité se mènerait dans
le contexte d’évaluer la pertinence et l’efficacité de chaque solution. En
dernier lieu, la solution la plus adéquate et/ ou la moins coûteuse serait
adoptée.

Cependant, et alors que la surélévation présente bien des avantages
économiques, comment se fait-il qu’il existe aussi peu d’exemples de surélévation
d’immeuble en copropriété?

Comment donc
réaliser cette jonction entre un bâtiment ancien et un autre moderne? Quelles
sont les mesures à prendre lors de ces travaux, surtout en ce qui concerne la
résistance d’une telle structure fragile ?

Comment assurer
un équilibre entre l’environnement et la construction urbaine ? De plus,
dans quelles mesures un ingénieur peut-il résoudre ces problèmes urbains et
démographiques au lieu de compliquer le tissu urbain déjà existant?

Dans cette mémoire, nous visons traiter la problématique
de l’extension et la surélévation d’un bâtiment situé à l’Achrafieh – Est de Beyrouth,
l’un des plus beaux quartiers de cette ville, autant quel’un des plus riches.
Il est reconnu pour son importante situation commerciale, résidentielle,
artistique et culturelle. Dans le but de sauvegarder les musées et le caractère
patrimoniale de cette région, les ingénieurs et entreprises se mettent à
favoriser et encourager le processus de la réhabilitation. La simple rénovation
de musées et Palais, s’effectuerait grâce à des techniques de réhabilitation
soit par renforcement des éléments détériorés, soit par addition d’autres
éléments. L’exemple de la maison jaune illustre un important cas de rénovation
contemporaine de l’ancien. Ancien immeuble, présente musée, comme quoi présentaitun
lieu singulier par la superposition d’une architecture domestique et d’une
« architecture de guerre », élaborée par les francs-tireurs qui ont
occupé le bâtiment durant la guerre civile. 

Dans ce qui suit, une étude théorique et pratique sera
menée, en vue d’établir une procédure convenable d’extension et de
surélévation. Ainsi, une série de choix de techniques d’extension et de
surélévation se présente. Dans ce projet, la réhabilitation sera expliquée, et
illustré pour l’exemple d’un bâtiment situédans ce quartier,…

x

Hi!
I'm Jamie!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out